vendredi 2 décembre 2016

Tercets du vendredi - brumes


Sur l'océan
maman les petits bateaux
- Corne de brume


Tout est flou
je nettoie mes carreaux
- C'est pareil  


Au petit jour
le soleil frileux reste 
sous la couette



 LC de la Cachette  - texte - photos 

jeudi 1 décembre 2016

Jeudi poésie - Fernando Pessoa


« As-tu déjà songé, ô ma Différente, combien nous sommes invisibles les uns pour les autres ? As-tu déjà pensé à quel point nous demeurons ignorants des autres ? Nous nous voyons sans nous voir. Nous nous entendons, et chacun de nous n’écoute que la voix qui se trouve au fond de lui.
Les mots des autres sont des erreurs de notre oreille, des naufrages de notre entendement. Quelle confiance nous avons dans le sens que nous attribuons aux mots des autres ! Les voluptés que d’autres expriment par des mots ont pour nous un goût de mort. Et nous lisons vie et volupté dans les mots que d’autres ont laissé tomber de leurs lèvres, sans la moindre intention de leur donner une profondeur quelconque.
La voix des ruisseaux que tu interprètes, pure explicatrice, la voix des arbres dont le murmure se charge pour nous de sens – ah ! mon amour secret, à quel point tout cela est encore nous-mêmes, fantaisies pures, et cendre qui s’écoule à travers les grilles de notre cellule !
Puisque tout, peut-être, n’est pas faux, que rien alors, ô mon amour, ne nous guérisse du plaisir quasi-spasme de mentir. »
Fernando Pessoa (1888 - 1935)
Le livre de l’intranquillité

mercredi 30 novembre 2016

Récré du mercredi Muguette

Pour la récré de Jill

Et voilà 
Muguette
C'est  moi
Pour la fête
Toujours prête
 C'est grand honneur
D'être le bateau du bonheur
D'Archambaud  et  de  Liliette

Ils m'ont choisit 
Pour leur voyage de noce
Même si je ne suis plus véloce
Je saurai les emmener
Jusqu'en  Australie
Pour profiter
De  la lune
Du miel
Etc.

 LC de la Cachette  - texte - photos 

samedi 26 novembre 2016

Herbier de poésie N° 57

Photo ABC

A Séville
Il est l'Alcazar
La vie semble si douce
Dans ses multiples jardins

Le ciel se noie
Dans les miroirs d’eau
A l’heure où le vent balance
Les arbres aux branches fleuries

Le temps se fige 
A l'ombre des palmiers
Sous les jacarandas parfumés 
Inlassables les fontaines murmurent

Dans un bassin
Entre les tiges de papyrus
 Des poissons jouent à cache-cache
Des grenouilles restent sur les nénuphars 

A Séville
Il est l'Alcazar
La vie semble si douce
Dans ses multiples jardins

 LC de la Cachette  - texte 

vendredi 25 novembre 2016

Tercets du vendredi - ordinateur !

 A l'avant garde
époque du standard câblé
- aujourd'hui WiFi 


Panique à bord
absence de connexion
- Seule au monde

Ordinateur planté
Situation dramatique
- où sont mes enfants


Dossiers égarés
que ne les ai je sauvegardé
sur une clé
 LC de la Cachette  - texte - photos 

jeudi 24 novembre 2016

Jeudi poésie - Marie-Laure Grouard

Sonnet de Marie-Laure Grouard (1822-1843)
A M. L. Ulback.
Vous m'avez dit un jour: Jeune fille poëte,
Ne chantez point votre âme et cachez votre cœur;
La femme, parmi nous, doit demeurer muette,
Renier ses amours et garder sa douleur.

Et moi je vous réponds: Dites à la tempête,
Aux grands vents, aux grands flots d'étouffer leur fureur;
Faites taire au vallon l'écho fort qui répète
Ou le cri de souffrance ou le cri du bonheur;

Dites au rossignol, sous la grande ramée,
Que son accent fait peine à votre âme alarmée...
Qu'il se taise toujours... Défendez au reclus

D'invoquer l'espérance et la liberté sainte;
Faites taire tout bruit, tout chant et toute plainte:
Quand tout sera muet, je ne chanterai plus.

*tableau de Christine Boa
 LC de la Cachette - photo 

mercredi 23 novembre 2016

Récré du mercredi - Archambaud

Pour la récré de Jill


Liliette vous l'avait annoncé
C'est fait nous voici mariés
Archambaud pour vous saluer
Duc des Landes et Autres Terres
Inondées à Marée Basse
Nous allons nous embarquer
Sur un voilier de grande classe
Ce jour même vous êtes invités
A naviguer à la Récré
 LC de la Cachette  clic sur photo  -  texte