jeudi 8 décembre 2016

Jeudi poésie - Adélaïde Dufrenoy



Le répit

C’est trop en des vœux superflus
Perdre les jours de mon bel âge ;
C’est trop par des soins assidus
D’un ingrat mendier l’hommage :
Dès ce moment ne l’aimons plus ;
C’est le seul parti qui soit sage.
Mais ce soir en secret il demande à me voir…
Son cœur peut-être a su m’entendre ;
Peut-être que ce soir l’entretien sera tendre…
Aimons l’ingrat jusqu’à ce soir.
Adélaïde DUFRENOY (1765 – 1825)

 LC de la Cachette   - photos 

18 commentaires:

  1. Le chat un ingrat? Que nenni! Juste libre de choisir
    Très beau poème
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Josette
    Elle risque d'être encore déçue cette dame en attente d'amour
    Très bon choix
    Bises Josette

    RépondreSupprimer
  3. Fier et bien joli
    ce chat à la fenêtre!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Josette ah pas si aisé à cerner ce texte lointain... Parfois on aime mais l'autre ne semble point sur la même longueur d'onde, ou plus lent à le faire savoir, bises

    RépondreSupprimer
  5. Superbe le chat !
    Moi aussi j'ai mon ingrat à la maison, jamais un compliment sur les affres du temps qui ne font pas leurs oeuvres sur moi. Je me console donc avec les personnes qui, elles, le remarquent. Je dis elles car ce sont des femmes. Pas plus tard qu'hier d'ailleurs. ça fait plaisir.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Josette dans ta Cachette. Un poème superbe que je ne connaissais et qui pourrait, ma foi, aussi se référer au chat :))) ! Merci beaucoup, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime que le chat parle ainsi! Mais l'auteur devrait avoir un rosier à son nom si romantique!

    RépondreSupprimer
  8. JOSETTE BONJOUR je ne connaissais pas ce texte que j'aime beaucoup
    Il arrive souvent que nous aimions mais hélas l'autre ne voit rien.ou BIEN IL EST assez long à la détente. Mais ensuite c'est bien trop tard et oui
    La vie est aussi ainsi*
    J'espère que tu as pu régler ton soucis car je ne sais pas comment t'aider*
    gros bisous Josette

    RépondreSupprimer
  9. Encore une belle découverte, et une belle harmonie de tons pour ta photo.

    RépondreSupprimer
  10. ...après les chiens de garde....les chats !

    RépondreSupprimer
  11. Ah la belle Minette qui ressemble à la mienne qui n'est plus ! Et pour ne rien te cacher nous l'avions prénommée Josette, oui, oui ! Le poème s'adapte bien à cette photo, vraiment !
    GROS BECS m'tiote Josette.

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Josette. C'est un joli poème, en harmoie avec la photo...

    RépondreSupprimer
  13. Qui sait!Peut être que l'ingrat lui aura fait sa déclaration mais je ne m'inquiète pas trop car la demoiselle a l'air bien déterminée, dans le cas contraire à passer à autre chose"basta, ne l'aimons plus! Ah si c'était si simple! Merci de se partage Josette, je ne connaissais pas. Cordialement. chloé

    RépondreSupprimer
  14. Regard hautain et libre à qui on ne la fait pas.
    J'aime bien l'alliance du texte et de ta photo !:-)

    RépondreSupprimer
  15. J'adore ta photo qui accompagne si bien ces mots, Josette ! Amitiés♥

    RépondreSupprimer
  16. aimer ne pas aimer ??? vaste question ! joliment dit dans ce poème et belle photo aussi Bises et belle soirée

    RépondreSupprimer