jeudi 23 février 2017

Jeudi poésie - Gaston Couté

C'est les vacances...billet  programmé ! 

C’est eun’ volé’ d’môssieux d’Paris
Et d’ péquit’s dam’s en grand’s touélettes
Qui me r’gard’nt curer l’écurie
Et les « téts » ousque gît’nt les bêtes :
Hein ?… de quoué qu’c’est, les villotiers,
Vous faisez pouah ! en r’grichant l’nez
Au-d’ssus d’la litière embernée?…
Vous trouvez qu’i’ pu’, mon feumier?
Ah ! bon guieu, oui, l’ sacré cochon !
J’en prends pus avec mes narines
Qu’avec les deux dents d’ mon fourchon
Par oùsque l’ jus i’ dégouline,
– I’ pu’ franch’ment, les villotiers !
Mais vous comprendrez ben eun’ chouse,
C’est qu’ i’ peut pas senti’ la rouse ! …
C’est du feumier… i’ sent l’ feumier !
Pourtant, j’en laiss’ pas pard’e un brin,
J’ râtle l’ pus p’tit fêtu qu’enrrouse
La pus michant’ goutt’ de purin,
Et j’ râcle à net la moind’er bouse !
– Ah ! dam itou, les villotiers,
Malgré qu’on seye en pein’ d’avouer
Un « bien » pas pus grand qu’un mouchouer,
On n’en a jamais d’ trop d’ feumier !
C’est sous sa chaleur que l’ blé lève
En hivar, dans les tarr’s gelives ;
I’ dounn’ de la force à la sève
En avri’, quand la pousse est vive !
Et quand ej’ fauch’ – les villotiers !
Au mois d’Août les épis pleins
Qui tout’ l’anné’ m’ dounn’ront du pain,
Je n’ trouv’ pas qu’i’ pu’, mon feumier !
C’est d’ l’ordur’ que tout vient à nait’e :
Bieauté des chous’s, bounheur du monde,
Ainsi qu’ s’étal’ su’ l’ fient d’mes bêtes
La glorieus’té d’la mouésson blonde…
Et vous, tenez, grous villotiers
Qu’êt’s pus rich’s que tout la coummeune,
Pour fair’ veni’ pareill’ forteune
En a-t-y fallu du feumier ! !!
Dam’ oui, l’ feumier des capitales
Est ben pus gras que c’ti des champs :
Ramas de honte et de scandales…
Y a d’la boue et, des foués, du sang !…
– Ah ! disez donc, les villotiers,
Avec tous vos micmacs infâmes
Ousque tremp’nt jusqu’aux culs d’vos femmes…
I’ sent p’tét’ bon, vous, vout’ feumier?…
Aussi, quand ej’ songe à tout ça
En décrottant l’ dedans des « téts »
J’ trouv’ que la baugé’ des verrats
A ‘cor comme un goût d’ properté !
Et, croyez-moué, les villotiers,
C’est pas la pein’ de fèr’ des magnes
D’vant les tas d’feumier d’ la campagne :
I’ pu’ moins que l’vout’… nout’ feumier !
Gaston Couté
 LC de la Cachette  - clic sur photo

mercredi 22 février 2017

Récré du mercredi - Espérance

Pour la récré de Jill
C'est les vacances...billet  programmé ! 
Betty Vallée dans le rôle de la gouvernante
(La Visite de la vieille dame - F. Dürrenmatt)

Espérance est gouvernante
Elle passe en revue toute la récré
Pendant les vacances...



 LC de la Cachette  clic sur photos 

lundi 20 février 2017

Croqueurs de mots N° 180 - JB à la barre

Pour la communauté « Les Croqueurs de Mots »
JB à la barre n°180
Mari bricoleur rime t-il avec
« La maison du bonheur... » 

vous invite à broder
En prose ou poésie
A partir de cette photo signée « Pinterest » 
Avec UN mot imposé : "Idiosyncrasie" 
C'est les vacances...billet  programmé ! 

Il m'a dit
Quitte Paris
Trop petit ton appartement
Ici je te bâtirai un beau logement
Bien sûr il faudra du temps
Et aussi de l'argent
Mais en attendant
Des planches je récupère 
Y a pas de mystère
Ça sera pas la maison de tout le monde
J'ai mes plans je la ferai ronde
Juste un peu de patience
Pour ton rêve de résidence

Je ne crois plus à sa plaisanterie
Il  m'a  donné  le  tournis 
Ce soir je boucle mes valises
Raz le bol de ses bêtises 
Quel  idiot  que  celui-ci
Atteint d'idiosyncrasie
Ça craint 
Cette allergie 
Une cafarderie 



 LC de la Cachette  texte 

samedi 18 février 2017

Herbier de poésie - Page 66

Pour l'Herbier de poésie page 66
Adamante - Recherche picturale 

C’était au bord de l’océan dans une pinède que ce trouvait le Pavillon des Fleurs
Chaque année lieu magique des vacances enfantines
Que reste-t-il aujourd’hui des fantômes bienveillants

Dans le Pavillon
Des fleurs blanches au regard bleu
Guettent la jardinière

La serre s’anime enfin
De teintes printanières

Ce sont les vacances...billet  programmé ! 
 LC de la Cachette  texte


vendredi 17 février 2017

Tercets du vendredi - Saint Valentin

C'est les vacances...billet  programmé ! 

De Saint Valentin
aux feux de la Saint Jean
-- Cœur volage


Deux cœurs un as
Jeu de l'amour et du hasard
Marivaudage



A la mi février
on conte  fleurettes
à sa dulcinée


 LC de la Cachette  texte - clic sur photos

jeudi 16 février 2017

Jeudi poésie - Ronsard

C'est les vacances...billet  programmé ! 

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose;
La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;
Mais battue, ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.
Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.
Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif et mort, ton corps ne soit que roses.
Pierre de Ronsard - Amours
 LC de la Cachette  - clic sur photo

mercredi 15 février 2017

Récré du mercredi - Vulfran

Pour la récré de Jill
C'est les vacances...billet  programmé ! 

Vulfran se prend-il
Pour Pei ou pour Ramsès 
Avec des briques
qu'il emboîte d'un clic


Vulfran envahi le cosmos
Nouvelle guerre de Troie
Dans l'espace on ne la joue pas

Vulfran à la récré
Va bien s'amuser

 LC de la Cachette  texte - clic sur photos

samedi 11 février 2017

Herbier de poésie N° 65

Pour l'Herbier de poésie
 Peder Balke, about 1860  Photo Asbjorn Lunde, New York



Embarqué confiant
L’équipage affronte l’orage
Sur la crête des vagues

Un ciel triste et sombre
Eclaire les récifs naufrageurs

 LC de la Cachette  texte

vendredi 10 février 2017

Tercet du vendredi - Tempête


photo T.rez

La victime
dans son blanc linceul
- Un arbre mort

Vent dans le ciel gris
- vous avez dit blizzard
comme c'est étrange

Photo Jean Liber

La sirène
vous invite à sa danse
- jour de tempête

Sur la grève
une épaisse couche
d'écume



la tempête continue demain ...


jeudi 9 février 2017

Jeudi poésie - Eclats


Éclats de rire
Éclats d'amour
Famille éclatée

Éclats de livres
Éclats de vers
Vers éclatés

Éclats de vie
Éclats de liberté
Liberté éclatée



Éclats d'obus
Éclats de guerre
Corps éclatés
Destins brisés


 LC de la Cachette  texte - clic sur photo



mercredi 8 février 2017

Récré du mercred i- Symphorose

Avec l'espoir d'une connexion ! 
Pour la récré de Jill

Symphorose
Sympa ancienne ou simple
Y le soleil grec qui 
Met le jardin en couleur
Pour le printemps

Heure exquise
On guette les bourgeons
Rien encore sur la tige
On interroge le ciel
Soir et matin
 Elle sera là
 LC de la Cachette  clic sur photo  -  texte 

mardi 7 février 2017

panne !



Pause indéterminée  
suite à une liaison d’abord chaotique puis comateuse
je poursuis mon hibernation malgré le chant du coq d’Hélène !



merci pour tous vos messages et commentaires

(je programme qq pages en fonction de la liaison)

Josette

lundi 6 février 2017

Croqueurs de mots défi N° 179 ABC prend le quart




À la foire aux coups de cœur, vous avez une minute pour convaincre
et nous faire craquer pour un de vos objets favoris



Venez vite voir et apprécier
Il n’y en aura pas pour tout le monde
Ne perdez pas une minute
Vous le regretteriez
Je sais Noël est passé
Mais justement
C’est dès janvier
Qu’il faut y penser
A mon beau sapin
Tout illuminé
Des feuilles plus que des aiguilles
Rien à tricoter
Juste celles là à dévorer
Vous n’aurez pas trop de l’année
Pour vous régaler
Il y en a pour tous les goûts
Pour les petits et les grands
Les sages et les gourmands
Je la vous propose
Ne vous battez pas
Ce n’est pas du chocolat
Mais une pyramide
En livres

 LC de la Cachette  texte - clic sur photoc


samedi 4 février 2017

Herbier de poésie N° 64

N° 64


Attention attention
Le train pour Rouen entre en gare
Enfin il était temps 
Seul sur le quai
Je suis gelé
J'observe
Cette foule voyageuse
Surchargée de bagages
Où vont-ils ces déserteurs
De la ville
Le serpent d'aluminium 
Va les avaler
Les digérer
Dans son estomac
De boa monstrueux
Nourriture inconsciente
Balancée dans la torpeur
Rejetée  sur un autre quai
Et le trajet est déjà
L'illusion des vacances
Aujourd'hui partis pour Rouen
Vont-ils revenir avec le sourire

vendredi 3 février 2017

Tercets du vendredi - Érotisme !

Arpège
les notes de ton parfum
dans la chambre

Soie et dentelles
cadeau de Saint Valentin
- souper fin


Rosissantes
de pensées sulfureuses
tu m'attends